La dette de l'agglomération
en forte hausse

Lundi 15 février 2010. Réunis la semaine dernière au siège d'Angers Loire Métropole, les élus ont fixé les orientations budgétaires de l'agglomération. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les finances de l'agglo ne sont pas au beau fixe.

Au 1er janvier 2010, la dette s'élevait à 234 millions d'euros contre 67 millions en 2008. Cette hausse devrait continuer dans le courant de l'année pour s'établir à 374 millions d'euros au 31 décembre prochain, selon  Daniel Dimicoli, élu de la minorité angevine. André Despagnet, adjoint aux Finances, a lui-même reconnu que la dette de l'agglomération allait "exploser".

Plusieurs raisons expliquent cette forte augmentation :  de nombreux investissements (tramway, usine de traitement des eaux de La Baumette, le centre Biopôle...), des aides de l'Etat en baisses, une réforme des collectivités à venir et une période de crise qui n'arrange rien à la situation.

Pour faire face à cette situation, les élus réfléchissent à différentes solutions. Parmi les possibilités : une augmentation significative des redevances et des impôts existants, la création d'une fiscalité mixte mais également la diminution ou la suppression de la dotation de solidarité reversée aux communes. Le président d'Angers Loire Métropole, Jean-Claude Antonini, a rappelé qu'il souhaitait continuer à investir notamment dans le domaine de l'enseignement.

Source : Ouest France