Toute la vérité sur
le pont Confluences

pont

Mercredi 31 mars 2010. Le quotidien Ouest France a fait tomber quelques idées reçues sur le nouveau pont Confluences, actuellement en cours d'aménagement. Petit tour d'horizon de ce qu'il faut savoir sur ce nouvel élément du paysage urbain angevin.

Le pont repose sur des piliers : faux. C'est un pont suspendu. Il s'agit d'un ouvrage métallique dont le tablier est attaché par l'intermédiaire de tiges de suspensions verticales à un certain nombre de câbles flexibles dont les extrémités sont reliées aux culées, situées sur les berges.

L'arc sera blanc : vrai. Mais les élus avaient proposés de le peindre aux couleurs de l'arc-en-ciel ! Une idée (heureusement) rejeté par l'architecte.

Il y aura un accès direct aux berges : vrai. Deux escaliers ont été aménagés sur chaque rive pour permettre au public de rejoindre les bords de Maine, sans avoir à traverser entièrement le pont. Les piétons bénéficieront par ailleurs d'un cheminement spécifique sur le pont, ainsi que d'un passage protégé pour le traverser.

Un accident de tram pourrait entraîner un effondrement : faux. Du moins en principe ! Des glissières de sécurité ont été posées tout le lon de l'axe de passage du tramway. En cas de déraillement, elles empêcheront que la rame ne vienne percuter les suspentes.

Le pont offre un très beau point de vue : vrai. Le pont offre un point de vue imprenable sur a chapelle de l'hôpital, un panorama sur la Maine et laisse entrevoir les contours du château.

Les travaux ont pris du retard : faux. Le calendrier est respecté. Le tablier est terminé et l'arc est en place. Les 40 suspentes sont désormais installées. L'inauguration est prévue à l'automne 2010.