Center Parcs étudie
une implantation en Anjou


Crédits : Pierre et Vacances

Mardi 8 juin 2010. Le groupe Pierre & Vacances, propriétaire de la marque hollandaise Center Parcs, envisage d'implanter un sixième parc en France. Celui-ci sera basé dans le Grand Ouest. Et deux départements ont d'ors et déjà été retenu par le groupe : la Vienne et le Maine-et-Loire.

Si l'Anjou a été retenu parmi les possibilités, c'est en grande partie grâce à la récente ouverture de Terra Botanica, à Angers. Ce parc à thème ludactique est plebiscité à la fois par les médias et par le public. Il a en effet accueilli près de 35 000 visiteurs en un mois de fonctionnement. Christophe Béchu, qui souhaitait notamment en faire une locomotive économique, serait donc en passe de réussir son pari. Pour y parvenir, il s'est rapproché des services de l'Etat, ainsi que du président de la région, Jacques Auxiette.

A la demande du Pierre & Vacances, le conseil général de Maine-et-Loire a repéré sept sites susceptibles d'accueillir un Center Parcs et répondant aux critères fixés, à savoir un terrain boisé de 200 hectares avec plan d'eau. Le groupe en a  retenu deux, situés au Sud-Est du département : sur les territoires de Gennes et de Chênehutte-Trèves-Cunault, autour de l'étang et la forêt de Joreau, ou en forêt de Vezins qui couvre 3 000 hectares à l'est de Cholet. Le site gennois se trouve dans le Parc naturel régional et est classé en zone naturelle d'intérêt écologique, le massif forestier situé à l'est de Cholet est entièrement privé, propriété de groupements forestiers et de particuliers. Christophe Béchu s'est rapproché des services de l'Etat et du président de la région, Jacques Auxiette.

Avec 300 millions d'euros d'investissements, Center Parcs deviendrait le plus gros investissement jamais réalisé dans notre département. Son implantation engendrerait près de 500 emplois. C'est également l'opportunité de valoriser la filière bois de l'Anjou, puisque le parc se compose essentiellement de constructions en bois. Ce nouveau Center parcs est appelé accueillir près de 4000 personnes chaque jour.

Source : Ouest France