Accès à Terra Botanica :
la fin du casse-tête !

Capturer

Mercredi 30 juin 2010. Se rendre à Terra Botanica, pour qui ne connaît pas Angers, relève du parcours du combattant ! Nombreux sont en effet ceux qui se plantent ! Les panneaux d'indications manquent. A partir du centre-ville, ils sont inexisants. Sur les grands axes, ils fleurissent tout juste à l'approche du site. Mais cela va bientôt changer.

Johanne Morel, responsable marketing et vente du parc, vient d'annoncer que six panneaux marrons et blancs qui bordent les autoroutes pour annoncer les curiosités locales, sont commandés et vont très bientôt être posés. Par ailleurs, le parking va être mieux aménagé de manière à ce que les visiteurs comprennent dès qu'ils descendent de voiture où se trouve l'entrée. Des plantations guideront naturellement les pas des touristes vers le parc. Des codes couleurs végétaux seront aussi créés pour mieux se repérer.

Johanne Morel et ses équipes ont également constaté le déficit d'indications depuis le centre-ville d'Angers et ses alentours. Sept panneaux ont donc été commandés et seront installé dans le courant de l'été. Enfin, une nouvelle campagne de communication va ête lancée. Cette fois, elle associera le nom d'Angers à Terra Botanica. De quoi calmer le courroux de Jean-Claude Antonini et satisfaire Christophe Béchu. En effet, Le Courrier de l'Ouest croit savoir que le président du Conseil général aurait vivement regretté le choix des équipes de communications de préférer l'Anjou à Angers pour la promotion. Johanne Morel, de son côté, se rend à l'évidence en comparant avec le Futuroscope. A sa création, ses promoteurs voulaient le situer dans la Vienne, mais pour tout le monde il est "devenu le Futuroscope de Poitiers".