Et si la prison restait dans l'agglo ?

Samedi 3 juillet 2010. Alors que les communes de Saint-Lambert-la-Potherie, Vern d'Anjou et Grez-Neuville n'ont pas donné suite à leur éventuelle candidature sous la pression de leurs habitants, l'agglomération angevine s'est positionné pour conserver la nouvelle maison d'arrêt. Un choix qui conforte l'avis d'Alain Fouquet, bâtonnier de l'ordre des avocats, qui s'est élevé pour que la prison reste à proximité d'Angers. Lui ne voit pas d'un très bon oeil la candidature de Beaufort-en-Vallée, toujours en lice : "L'endroit est beaucoup trop excentré par rapport à la cité angevine. C'est trop loin, et la commune est mal desservie en axes routiers. La décision de Beaufort est honorable mais les déplacements ne seront pas évidents. Comment feront les familles de détenus pour s'y rendre ?" expliquait-t-il il y a quelques jours au quotidien Ouest France.

La décision de conserver la prison au sein de la métropol angevine est désormais actée. Deux sites seraient à l'étude : le premier sur le domaine de l'Etas, l'Etablissement technique militaire situé sur les communes d'Avrillé, de Montrueil-Juigné et de La Meignanne, le second à Trélazé.

Source : Ouest France