Il était une fois... le jardin du Mail

Le jardin du Mail situé en plein centre-ville, face à l'Hôtel de ville, est l'un des endroits les plus prisés des Angevins. Je vous invite à le découvrir ou à le redécouvrir à travers son histoire.

jardin_du_mail

le kiosque à musique et au fond l'ancienne mairie

D'abord d'où tient-il son nom ? Au XVIIè siècle, le vocable "mail" désignait un jeu où l'on utilisait un maillet pour pousser une boule de bois de buis. Puis sa signification a évolué. On jouait à ce jeu surtout dans les villes de la vallée de la Loire. C'est en 1616 que les échevins décidèrent de créer un jeu de mail aux portes d'Angers afin de procurer un délassement "honeste" à leurs habitants. C'est un aménagement coûteux. Un riche marchand de soie se propose de prendre tous les frais à sa charge moyennant une concession de 15 ans. Le jeu est inauguré le 30 avril 1617 après 3 ans de travaux par le gouverneur d'Anjou.
Mais l'enthousiasme qu'il suscite est de courte durée. Dès les années 1630, les joueurs se font rares. Le Mail devient alors une promenade. Ses abords sont élargis. En 1704, le Grand Mail est entièrment replanté et sonentrée ornée d'arcs monumentaux. A partir de 1829 est crée le Champ-de-Mars.
Dès 1823, le Mail acquiert encore plus d'importance puisqu'il sert de perspective naturelle au nouvel hôtel de ville installé dans l'ancien collège d'Anjou (voir photo ci-dessus en arrière-plan). En 1855, la ville fait l'acquisition du modèle de fontaine jaillisante de Barbezat, présenté à l'Exposition Universelle.

jardin_du_mail11

La fontaine du jardin

Le jardin temporaire crée autour de la fontaine pour la 6eme exposition de l'industrie connait un tel succès que celui-ci devient définitif. L'élaboration de ce jardin est confiée à André Leroy, horticulteur. Le 15 mai 1859 le nouveau jardin ouvre au public. C'est un succès ! Il devient le lieu de rendez-vous et de promenade privilégié des Angevins .En 1877 on y érige un kiosque à musique, des statues de Mathurin Moreau et

kiosque_angers21

le kiosque à musique

du baron de Chemellier y sont installés, ainsi que des lions offert par un généreux horticulteur.

Aujourd'hui, ce jardin reste un lieu privilégié de promenade et un hommage grandeur nature aux fleurs et plantes qui l'ornent.