Quelles voies sur berges pour demain ?

ag30_767914_1_px_490__w_ouestfrance_

Lundi 3 novembre 2008
Un monsieur « Voies sur berges » vient d’être nommé par la ville d’Angers. Il s‘agit de Christophe Lesort, actuel directeur de l’agence d’urbanisme. Placé sous l'autorité du maire, il aura pour mission de réfléchir au visage des voies sur berge à l’horizon 2015. Une mission qui prévoit le pilotage de l'opération de requalification de l'ancienne route nationale 23 et des berges de Maine sur la traversée d'Angers, ainsi que la réorganisation autour de celles-ci. De son côté, Jean-Claude Antonini annonce d’ors et déjà un grand débat citoyen.

Mais Jean-Claude Antonini a déjà une idée de ce à quoi ressembleront les voies sur berges de demain.  Le maire souhaite avant tout faire descendre la ville sur la rivière. Il imagine également un simple boulevard urbain, ponctué par des ronds-points à niveau, où l'on pourra traverser à pieds, circuler à vélo. Mais une chose est sûre pour le maire, les trémies actuelles devront disparaître. Pas question donc de recouvrir la voie actuelle, du château à la place Molière, comme le souhaite l'opposition.

Quant au quartier Saint-Serge, il est appelé à s'étendre, à devenir une vraie ville dans la ville. Cela nécessite néanmoins le déménagement du Marché d'Intérêt National, ce qui ne devrait pas intervenir avant l'horizon 2020. Mais Jean-Claude Antonini imagine déjà une réplique de la cale de la Savatte dans ce secteur, avec loueurs de parasols et de transats. Et même un plan d'eau entre le futur pont du tramway et le pont Jean-Moulin, pour les entraînements ou les compétitions de sports nautiques. Un plan à 15 ans, a-t-il annoncé. D'ici là, de l'eau aura coulé sous les ponts d'Angers.

EXPRIMEZ-VOUS : l'actuelle rocade qui passe au pied du château doit-elle disparaître ? Votez et laissez votre avis ici.

Source : Ouest France