Futur palais des congrès :
le détail du projet

Sans_titre
C'est sur ce terrain que s'élèvera le nouveau palais des congrès

Vendredi 12 février 2010. Le nouveau palais des congrès, qui s'installera près du Quai en 2015, permettra de développer le tourisme d'affaires. Pour cela, la ville mise sur un équipement de grande qualité.

Le nouvel équipement s'étendra sur une surface totale de 16 000 m2. Il comprendra notamment un auditorium de 1 500 places (contre 1 240 actuellement) disposant d'une "qualité acoustique parfaite", un grand espace d'exposition, un restaurant et des boutiques, ainsi qu'un hôtel 3 étoiles de 150 chambres. Un parking de 200 places est également prévu.

Coût total du projet : 46 millions d'euros pour le palais des congrès, 8 millions d'euros pour le parking - investis par la ville, plus l'hôtel. Mais les retombées économiques attendues sont importantes : 16 à 17 millions d'euros investis dans l'économie locale par an, contre 8 millions d'euros actuellement.

Pourquoi ne pas avoir choisi de rénover l'actuel centre des congrès ? Outre le coût des travaux (25 millions d'euros), la rénovation aurait posé deux problèmes : la fermeture du centre pendant deux ans et donc le risque de voir Angers disparaître de la carte de France des congrès ; et des améliorations insuffisantes.

Concernant le calendrier, l'année 2010 va permettre d'affiner le cahier des charges. Une fois les études et enquêtes terminées, un concours d'architecte sera lancé entre 2011 et 2012. Les travaux pourront alors démarrer, pour une ouverture programmée en 2015.

Quant à l'actuel centre des congrès, il continuera à fonctionner jusqu'à l'ouverture du palais des congrès, moyennant quelques aménagements. En 2015, il changera de vocation. Il pourrait ainsi accueillir un pôle régional d'innovation sur le tourisme, incluant notamment l'Imis-Esthua, l'une des composantes de l'université spécialisée dans le tourisme et actuellement implantée sur le campus Saint-Serge. Quant à l'hôtel Mercure, il ne disparaitra pas. Il dvrait même gagner de l'espace, et ce afin d'améliorer l'offre hôtelière globale de la ville. Angers compte en effet seulement 2 000 chambres d'hôtel, dont 338 en trois étoiles. Bien insuffisant au regard des autres métropoles de même taille.

Source : Ouest France