Une halte ferroviaire à Trélazé en 2013

halte_ferrovi_re_tr_laz_
Vue aérienne de la future halte de Trélazé

Vendredi 11 juin 2010. Marc Goua, le maire de Trélazé, a de quoi se réjouir. Certes, sa commune (12 300 habitants) ne sera pas desservi par la seconde ligne de tramway, mais elle disposera d'une halte ferroviaire en 2013.

Une étude réalisée par la région a montré que les atouts étaient plus nombreux à Trélazé qu'à Saint-Barthélémy d'Anjou, avec la présence de réserves foncières immédiatement disponibles, et l'aménagement d'un nouveau grand quartier à proximité.

La halte ferroviaire des Malembardières se situera au débouché de la rue de la gare et à l'entrée du futur  quartier Guérinière-Quantinière (6 000 habitants en 2020). Un parking-relais voitures et vélos de 100 places, et un centre commercial sont prévus.

Grâce à cette halte, les habitants de Trélazé pourront rejoindre la gare Saint-Laud et le centre d'Angers en seulement quatre minutes avec le TER.  Par ailleurs, la ligne de bus n°2 desservira les Malembardières et rejoindra Saint-Barthélémy d'Anjou par la future avenue de la Quantinière.

L'investissement estimé à 4 millions d'euros va permettre de construire une halte en bois surplombant la voie ferrée. L'accès aux quais se fera par des escaliers, une rampe et des ascenseurs. 184 descentes et montées sont attendues quotidiennement pour un total de 10 trains par jour.

Le coût d'investissement est estimé à 4 millions d'euros. En terme de fonctionnement, la compensation tarifaire à verser à la Région serait de l'ordre de 45 000 € par an.

Source : Ouest France - Le Courrier de l'Ouest